jim

En 2009, la CASCA a décerné le prix Weaver-Tremblay au Professeur James B. Waldram, titulaire de la Chaire du programme Cultural Anthropology, College of Arts and Science, et coordonnateur du programme Culture and Human Development du département de psychologie de l'Université de Saskatchewan.

Jim a été formé par la célèbre anthropologue Sally Weaver. Après avoir obtenu son diplôme de maîtrise de l'University of Manitoba, Jim a poursuivi à la thèse à l'University of Connecticut sous la direction des anthropologues de renommée Gretta et Pertti Pelto, spécialistes de l'anthropologie médicale appliquée. En poste à la faculté de l'University of Saskatchewan depuis 1983, il a, dans les premières années, établi le premier Departement of Native Studies. Il écrit le programme et supervise les premiers étudiants. Jim a dirigé la Chair of the Graduate Program pendant plus d'une décennie, tout en occupant le poste de directeur du département. Il a fait une contribution essentielle et audacieuse, pour l'époque, dans l'embauche d'autochtones au département.

Plus récemment, il a occupé la direction du programme gradué de psychologie Culture and Human Development, de même que la direction du programme d'anthropologie revisé. À ce dernier titre, il a repensé tout le programme de baccalauréat et a commencé à travailler sur un nouveau programme gradué, dans le but de revitaliser l'anthropologie à l'University of Saskatchewan.  

Il a co-fondé et a été éditeur associé de Native Studies Review, de 1985 à 1998. Depuis ses études de baccalauréat à Waterloo, jusqu'à la direction des réunions du Standing Committee on Social Issues and Anthropological Responsibility de la Society for Applied Anthropology en 1988, en passant par la présidence de la CASCA en 2004) où a contribué à l'élaboration d'une charte pour le World Council of Anthropological Associations, Jim s'est donné des objectifs élevés et les a atteints. Il a agi en tant que délégué international de la CASCA à la World Council of Anthropological Associations, et a été membre du comité consultatif du WCAA. Au pays, il a été le membre fondateur du National Network for Aboriginal Mental Health Research. 

Parmi ses publications, on compte: Aboriginal health in Canada: Historical, cultural and epidemiological perspectives (2006 [1995]), Revenge of the Windigo:the construction of the mind and mental health  of North American Aboriginal peoples (2004), The Way of the Pipe: Aboriginal spirituality and symbolic healing in Canadian prisons (1996), Aboriginal healing in Canada: Studies in therapeutic meaning and practice (2008).

Le travail de Jim a été reconnu nationalement de multiples façons, notamment par la remise du Harold Adams Innes Book Award. En 2005, il a été nommé Champion of Mental Health Research and Advocacy par le Canadian Alliance on Mental Illness and Mental Health pour son travaille sur la santé mentale des autochtones. 

Toujours à la recherche de nouveaux défis, Jim s'intéresse maintenant aux guérisseurs mayas de l'Amérique Centrale.